Désencombrer et retrouver la paix intérieure

Pour le tiroir, nous sommes d’accord, on en a tous un… ou quelques-uns, comme ça. Chez moi, il y en a un magnifique dans la cuisine 😉

Et je me dis brusquement que quand mon cerveau ressemble à ça… ou ma vie… alerte rouge : le zen fout le camp, bonjour le stress.

Question : pourquoi le “style zen” en décoration est-il tellement dépouillé ? Pourquoi nous sentons-nous mieux dans un univers désencombré ? Je crois que les yeux – qui sont la seule partie du cerveau qui “fait surface” – saturent de trop de choses sur lesquelles se focaliser, sont trop bombardés d’une quantité d’informations qui arrivent toutes en même temps. Et cela a un effet direct sur notre physiologie : l’excès jusqu’à l’écoeurement.
L’excès d’information visuelle – ou de pensées – conduit, parfois silencieusement et insidieusement, parfois sous forme de malaise indéterminé, soit à la sidération (quand on ne sait plus quoi suivre, des yeux ou de la pensée, on se fige) soit à la panique (quand on essaye, vainement, de tout voir ou suivre à la fois).

Accordons-nous – à la rigueur – un ou deux tiroirs en désordre… au moins, un fois fermés, il sont hors de vue.
Attachons-nous à désencombrer, “zénifier”, notre environnement, nos pensées, notre vie… c’est un bon plan pour retrouver la paix intérieure !

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*